"La Terre est bleue, comme une orange."
Paul Eluard

Pérégrinations d'une famille en camping car autour du monde.

Changements au bout du monde

Voila plus de deux ans et demi, nous avons fêté les 1000 jours de voyage mi mars, que nous sillonnons les routes d'Amérique, nous avons visité 16 pays et fait une petite incursion dans un 17ème à la fin pour des raisons administratives. Autant nous avons gardé notre engouement sur une grosse partie du voyage, autant nous avons eu des coups de blues et des envies de rentrer parfois. Aujourd'hui, nous avons envie d'arrêter notre voyage, plus tôt que prévu initialement, non pas en terme de temps car il n'était pas prévu que nous partions plus de 18 mois mais en terme de destinations.

Nous voulions visiter à fond l'Uruguay, passer au Paraguay, passer plus lentement sur la côte atlantique d'Argentine et passer du temps au Brésil. Oui mais, oui mais... nous avons envie de rentrer. Quelques soucis mécaniques en remontant la ruta 3 ont entamés notre moral et même si nous avons trouvé à chaque fois des solutions, nous avons à chaque fois puisé dans nos réserves de patience. Nous ne pensons pas arrêter de voyager pour de bon, nous savons que c'est une pause pour mieux repartir, nous savons aussi qu'un jour nous reviendrons finir ce que nous laissons en suspens ici et que plein d'autres pays nous appellent. Là, maintenant, il est temps pour nous de stopper pour ne pas voir notre envie de voyager s'éteindre définitivement.

Nous avons ADORÉ voyager mais nous aspirons maintenant à revoir nos familles et nos amis d'avant le voyage mais aussi nos amis voyageurs que nous irons voir avec grand plaisir (j'en profite pour faire un appel à tous : si vous souhaitez nous voir lors de notre passage en France, prévenez nous, contactez nous bref faites vous connaitre !), nous aspirons aussi à nous poser dans un lieu où l'espace intérieur ne serait pas un problème quand on a trois enfants avec plein d'énergie et de la fatigue à en revendre, où on pourrait prendre une douche à chaque fois que l'on en a envie, où nous n'aurions pas à chercher où trouver de l'eau, où nous n'aurions pas à chercher où dormir correctement. Ne vous méprenez pas, nous avons beaucoup aimé dormir dans des endroits désert, au bord de la plage ou bien au pied de montagnes extraordinaires, enneigées (et j'en passe bien entendu) mais parfois savoir que l'on ne va pas se réveiller en pleine nuit car un groupe de personnes à décidé que à côté de ton camping-car c'est parfait pour monter une discothèque à l'air libre par exemple et bien c'est pas mal.

Nous avons décidé d'écourter notre voyage (oui, oui, il est BIEN trop court) pour rentrer un peu en France, pour pouvoir repartir du bon pied une prochaine fois mais ça ne veut pas dire pour autant que c'est facile pour nous. Premièrement parce que nous écourtons quelque chose que l'on aurait bien aimé voir durer plus longtemps mais aussi parce que après investigation diverses et variées, nous avons pris une décision difficile que nous avons mis du temps à prendre... Nous laissons notre véhicule en Amérique du Sud pour que lui puisse continuer de voyager avec une autre famille. Rentrer et vendre notre Phileas bien aimé, voila deux raisons pour nous d'être tristes, d'appréhender la suite et de rentrer quand même un peu à reculons (on sera quand même ravi de vous revoir, rassurez vous). On vous demandera donc de nous aider, en nous faisant de gros calins quand on se reverra parce que bon ça fait toujours du bien.

Maintenant que je vous ai expliqué que nous avons pris la décision de rentrer, je vais vous expliquer pourquoi nous laissons Phileas sur les routes sud-américaines. Ben oui, pourquoi ? Le ramener serait bien car nous pourrions nous déplacer facilement une fois qu'il serait arrivé en Europe, on aurait un endroit où dormir facilement et c'est quand même notre maison depuis un bon bout de temps, nous nous y sommes beaucoup attachés. Là encore, il y a un "Oui mais" qui plane et qui fait mal, et plus que un, je dirais qu'il y en a même plusieurs.

  • Pour ramener notre camion, il faut le mettre sur un bateau de Montevideo à Anvers et après diverses demandes de devis, la note monte à 3500 euros minimum tout compris. Là où en décembre 2017 encore, la traversée était de 1000 euros moins chère, la seule société maritime qui fait le trajet a décidé de remonter ses tarifs (ben oui, le monopole ça a du bon hein !) donc ben on l'a dans l'os (tous les voyageurs d'ailleurs hein, pas que nous) et c'est comme ça.
  • Ensuite, il faut savoir qu'au fil de notre périple Phileas a eu des déboires avec les routes ou plutôt les pistes (ou ripios en Amérique du Sud). En soit, tous les véhicules accusent des problèmes un peu partout, mécaniques ou juste parfois de vis qui se dévissent, de parois qui s'écartent etc..., mais le fait est que nous avons fait quelques changements qui ne passeront pas le nouveau contrôle technique si nous les laissons en état. Si Phileas rentre en France, il faudra entre autre refaire tout le bas de caisse (qui lui n'a pas apprécié notre chute au Pérou) et faire changer toute la ligne d'échappement (c'est-à-dire le catalyseur et les deux silencieux) mais surement aussi encore beaucoup d'autres petites choses. Donc encore beaucoup de frais à engager.
  • Autre problème, les assurances. Nous n'avons plus d'assurance en France pour Phileas. Vous me direz : "Tu n'as qu'a en reprendre une, hé patate !" et vous auriez raison mais là aussi il y a un mais. Cela fait trois ans que nous conduisons sans accident de la route (non, notre renversement n'en est pas vraiment un et n'est pas du à une défaillance de notre part) et depuis que nous avons quitté la France, notre bonus/malus est repassé à 1 alors que si nous étions resté en France, il serait bien moindre. Le fait est aussi que nous pouvons assurer un véhicule qui est déjà sur le territoire français et il serait assuré pour tout un tas de pays dont la Belgique (pays par lequel le véhicule arriverait) mais seulement si le véhicule passe par la France avant d'arriver en Belgique, pratique hein ???
  • Un des derniers soucis que j'exposerai ici sans en dire beaucoup plus c'est que nous n'avons aucune idée de ce que nous allons faire en rentrant. Nous savons à court terme que nous allons profiter de nos familles, de nos amis, faire un tour rapide de France et peut-être de quelques pays limitrophes mais après c'est pour le moment un gros point d'interrogation. Je vous rassure (encore une fois ??? mais dis donc, méditez donc un peu enfin !!!) nous avons bien plusieurs idées, des projets mais tant que nous ne sommes pas rentrés, rien ne se concrétisera donc pour le moment, nous ne savons rien de plus. Le fait est que nous n'avons pas envie de faire rentrer Phileas si c'est pour ne plus en avoir besoin d'ici quelques temps et qu'il se retrouve tout triste sans rouler. Nous préférons le voir aux mains d'une super famille avec des enfants en bas age, lui qui est adapté pour les enfants et bébés avec qui il continuera de voyager, de rêver plutôt que d'avoir un avenir incertain avec nous.

Voila pourquoi notre dernier billet sur la côte atlantique d'Argentine est moins enthousiaste que les autres, pourquoi nous n'avons pas donné plus de nouvelles après. Il nous fallait prendre des décisions et les accepter, les encaisser et ce n'est pas encore complètement chose faite, cela viendra mais cela va prendre encore un peu de temps.

Sur ce, on vous dit "à bientôt en France" et souhaitez nous de trouver notre voie et en nous attendant, vous pourrez lire la fin de nos aventures que nous publierons petit à petit sur le blog.

Article précédent : Notre première semaine au Canada

Article suivant : Côte Atlantique argentine

Commentaires

Pour écrire un commentaire, vous devez vous connecter :

matt il y a 8 mois

1000j ... quelle aventure ! Toutes les bonnes choses ont une fin. Bon retour en France et j'espère vous revoir si vous passez par Tls.

Polo il y a 8 mois

Et oui... ça commencait à faire long :)... on passera bien sur par Toulouse !

Où sommes nous ?

Nous sommes arrivés à Buenos Aires il y a 9 mois.

Carte complète

Un peu de tri

Vous aimez Autour de l'Orange Bleue et vous voudriez créer un site similaire, créez votre site de voyage gratuitement avec TrotBlogger ! , une plateforme de blog spécialement créée pour les voyageurs.

Nos dernières aventures

Suivez nous

Photos au hasard

Nous suivre en RSS

S'abonner

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en utilisant votre adresse e-mail ou votre compte sur TrotBlogger, Google ou Facebook. Choisissez votre façon de vous abonner et recevez des mails à chaque nouvelle publication !