"La Terre est bleue, comme une orange."
Paul Eluard

Pérégrinations d'une famille en camping car autour du monde.

Côte Atlantique argentine

Nous passons la frontière argentine et allons voir la laguna azul située dans le cratère d'un volcan. L'endroit est assez sympa et on marche un peu puis on part vers Rio Gallegos pour un peu d'approvisionnement. Nous passons dans un garage pour solidifier les parois de Phileas car nous souhaitons aller voir le Cabo Virgenes (ou Cap des Vierges) et il y a 250 km aller-retour de mauvaise piste. Nous partons le lendemain pour ce fameux cap qui abrite entre autre un phare, le début de la mythique ruta 40 (un panneau indique le kilomètre 0 de cette route qui va jusqu'à la Quiaca à la frontière avec la bolivie) mais aussi une des plus grosses colonies de manchots de Magellan d'Argentine. La pingüinera comprend plus de 200 000 couples de manchots qui viennent s'installer de décembre à mai environ. Dans cette réserve, nous pouvons les voir de très près, les manchots passent presque à nos pieds, le chemin passe très près de certains nids et nous faisons attention à ne pas déranger les parents avec leurs bébés. Nous sommes tous les cinq ravis de pouvoir les voir, de les entendre et nous pouvons même en voir dans l'eau.


Nous retournons à Rio Gallegos puis continuons jusqu'au parc Monte Leon où il y a là aussi une colonie de manchots ainsi qu'un petit groupe de lions de mer (espèce Lobo de mar de un pelo). Nous faisons deux belles balades et même si nous pouvons observer les manchots d'assez près, les lions de mer sont très loin et Aurore du coup n'est pas très intéressée.


Nous continuons jusqu'à Puerto San Julian où nous faisons une belle pause pour l'anniversaire de Maude mais aussi pour avoir internet, mettre à jour le blog et prendre des nouvelles de France.

Après Puerto San Julian, nous décidons de nous diriger vers Puerto Deseado. Nous avons rencontré des voyageurs qui ont fait des excursions pour aller voir des manchots gorfous sauteurs. On nous a prévenu que l'excursion était chère mais on espère « négocier » que les filles ne payent pas. Arrivés sur place, il y a trois agences. L'une d'elles nous fait un prix famille à 5000 pesos argentins (soit près de 230 euros), une autre fait payer les adultes moins cher mais les deux grandes doivent payer et nous nous retrouvons à devoir payer 5400 pesos. La troisième fait payer encore un peu moins cher les adultes mais n'accepte pas les enfants en dessous de 7 ans. Après réflexion, nous décidons de ne pas faire l'excursion et de continuer notre route vers le nord.



Nous nous dirigeons vers Caleta Olivia où nous nous arrêtons pour deux jours au bord d'une plage pleine de lions de mer. Nous passons du temps à les observer, les filles finissent par jouer non loin ou ramassent des cailloux pour leurs collections. Nous rencontrons Dany et Hervé, deux français en voyage depuis quelques années, récemment arrivés sur le continent sud américain après être passés par l'Europe, l'Afrique et l'Asie en 4*4.


Après une petite pause, nous repartons donc vers le nord mais devons arrêter à cause d'une fuite de liquide de refroidissement qui nous pose problème. Nous nous arrêtons à Comodoro Rivadavia et trouvons un garage qui nous change le réservoir de liquide qui apparemment fuit. Nous détectons une nouvelle fuite mais le garagiste ne la trouve pas et sa solution est de mettre un produit appelé StopLeak que tous les garagistes utiliseraient. Nous sommes septiques mais la fuite s'arrête. Nous faisons changer nos pneus avant et trouvons un gros garage dans lequel nous décidons de faire changer les plaquettes et disques de frein. Les mécaniciens trouvent nos disques mais il faut aussi qu'ils nous changent les roulements qu'ils trouvent aussi. Le soucis est que la rouille est très présente et en sortant tout pour changer les freins et les roulements, ils abîment sans s'en apercevoir des pièces. Nous nous en rendons compte le soir, après qu'ils aient tout remonté en retournant à notre spot où nous avons prévu de dormir. Nous resterons au garage le lendemain mais le problème n'est pas corrigé et comme c'est le week-end, il est prévu que nous repassions au garage dès le lundi matin. En attendant, nous allons nous poser dans le camping de Rada Tilly où les filles peuvent se défouler et nous avoir un peu internet pour commencer à organiser la fin de notre voyage, notre retour (et oui!!!), poster un article et prendre des nouvelles de tout le monde. Dès le lundi nous repartons au garage et nous y passons deux jours entiers pour que le tout soit reparé. Ensuite, après quelques jours au camping pour se remettre de la fatigue psychologique du garage, nous repartons sur la ruta 3 en direction de la péninsule de Valdès.

Avant même d'arriver à Puerto Madryn, sur la route, nous perdons tout notre liquide de refroidissement. Nous commençons à en avoir vraiment marre. Nous réussissons à aller au garage après bien des péripéties et celui-ci le lendemain nous répare une fuite (celle que l'autre garagiste n'a pas trouvé et qu'il a voulu colmater avec son StopLeak). Finalement, on découvre une autre fuite du à des colliers de serrage un peu vieux et donc trop lâches, nous les faisons changer puis nous allons au bord de la mer avec Johanna et Quentin (En la Carretera), un couple de voyageurs rencontrés au garage. Nous passons une agréable soirée avec eux puis les retrouvons le lendemain et passons une journée de repos tandis que les filles se défoulent dans les dunes et sur la plage. Nous partons faire changer nos pneus arrière puis repassons une nuit au bord de l'eau.

Le lendemain, nous disons au revoir à nos amis et nous séparons pour aller vers le nord tandis qu'eux filent vers le sud. Nous décidons de faire l'impasse sur la péninsule de Valdes, nous avons loué un appartement à Buenos Aires pour le 12 février, nous souhaitons passer voir des amis sur le trajet (et donc s'arrêter au moins deux jours), nous sommes fatigués des garages et dans notre tête nous ne sommes plus trop dans le voyage qui se termine pour nous bientôt. Nous roulons jusqu'à Las Grutas, près de San Antonio Oeste et finissons la journée près de la plage à marée basse où nous voyons de loin quelques flamants roses.

Le lendemain, nous continuons notre longue remontée en faisant un détour. Nous souhaitons aller voir les perroquets qui nichent dans les falaises en bord de mer à El Condor près de Viedma. Nous y rencontrons Cora et Adrien, un couple de français avec qui nous parlons pendant l'après-midi. Nous voyons quelques perroquets qui volent au dessus de nous, certains sont perchés sur les fils électriques mais par contre, très peu sont restés dans les trous de la falaise, ils sont partis pour la journée et reviennent le soir. Nous en profitons pour aller voir une colonie de lions de mer un peu plus loin mais nous sommes sur un mirador en haut de la falaise et nous les voyons seulement de loin. Après les avoir vu de près à Caleta Olivia, nous sommes déçus.



Nous nous dirigeons enfin vers chez nos amis à Santa Rosa en faisant un détour. Nous commençons à avoir chaud la journée ainsi que la nuit. Sur la route nous faisons quelques arrêts. A Santa Rosa, nous retrouvons un couple d'amis que nous avons rencontrés à Medellin et avec qui nous avions passé Noël. Nous passons l'après-midi chez eux, rencontrons leur petite fille née il y a 7 mois puis partons pour passer la nuit un peu plus loin au calme. Nous retrouvons en fin de journée d'autres amis, rencontrés aussi à Medellin et avec qui nous avons aussi passé Noël. Nous décidons de nous retrouver le lendemain soir pour passer manger ensemble. Nous passons une super soirée tous ensemble à parler voyages, parentalité et différences culturelles entre nos deux pays. Nous décidons de notre côté de partir le lendemain pour arriver à Buenos Aires vendredi en début d'après-midi au plus tard, nous souhaitons trouver un garage avant que le week-end arrive car nous avons l'impression d'avoir à nouveau une fuite et après avoir parlé avec un garagiste à Santa Rosa, il pourrait s'agir d'un problème sur le moteur (un problème de pression dans le moteur qui passerait dans le circuit de refroidissement qui « pêterait » sous la pression, ce qui expliquerait toutes nos fuites récentes). Nous rencontrons un garagiste qui va s'occuper de Phileas pendant que nous serons dans l'appartement que nous avons loué mais il nous apprends que le lundi et le mardi sont fériés. Dans le même temps, nous apprenons que l'endroit où nous pensions passer le week-end est fermé. Nous déposons Phileas chez le garage pour le week-end et nous prenons un hôtel, nous avons beaucoup de mal à supporter la chaleur et de plus nous n'avons pas d'endroits sympa et proche de la capitale où aller pour que les filles puissent se défouler. Le lendemain, nous partons pour le centre-ville de Buenos Aires.



Commentaires

Pour écrire un commentaire, vous devez vous connecter :

Pas encore de commentaire.

Où sommes nous ?

Nous sommes arrivés à Buenos Aires il y a 9 mois.

Carte complète

Un peu de tri

Vous aimez Autour de l'Orange Bleue et vous voudriez créer un site similaire, créez votre site de voyage gratuitement avec TrotBlogger ! , une plateforme de blog spécialement créée pour les voyageurs.

Nos dernières aventures

Suivez nous

Photos au hasard

Nous suivre en RSS

S'abonner

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en utilisant votre adresse e-mail ou votre compte sur TrotBlogger, Google ou Facebook. Choisissez votre façon de vous abonner et recevez des mails à chaque nouvelle publication !