"La Terre est bleue, comme une orange."
Paul Eluard

Pérégrinations d'une famille en camping car autour du monde.

L'île de Cape Breton – De Baddeck à Baddeck

Au départ de Truro, nous sommes donc partis pour découvrir Cape Breton et son très fameux Cabot Trail. Le Cabot Trail est la route principale faisant une grand boucle dans Cape Breton, longeant sur une grande partie la côte de l’île. Le Cabot Trail commence aux environs d'une petite ville appelée Baddeck située le long d'un lac, Bras D'Or Lake. Nous avons donc commencé par passer par ce village puis par nous diriger vers un village nommé Dunvegan le long de la côte Ouest de l'ile. Nous avons trouvé un endroit le long d'une piste peu voire très peu fréquentée avec une vue sur la mer en contrebas. Seul point noir au tableau, les nuages qui sont restés toute la journée mais nous allons toutefois nous balader sur la plage avant que la pluie ne tombe.

Le lendemain, alors qu'il a plu presque toute la nuit, Phileas tangue régulièrement sous les bourrasques de vent dont on nous dira plus tard qu'il souffle ce jour-là à plus de 120 km/h. Nous prenons la route doucement pour éviter de trop déborder sur l'autre voie et nous atteignons non sans mal la ville de Chéticamp où le Parc National des Hautes-Terres-Du-Cap-Breton commence (de ce côté là du Cabot Trail en tout cas). Nous nous arrêtons faire une pause bien méritée et allons voir l'église du Sacré-Coeur (première église Canadienne dans laquelle nous rentrons, n'ayant pas osé entrer dans les précédentes). Nous jasons avec un marin lors de notre promenade qui nous offre boissons et en-cas et même nous propose une réduction pour la forteresse de Louisbourg située côté atlantique de l’île.

Nous décidons d'aller passer la nuit à Pleasant Bay et entrons donc dans le Parc National. La route serpente le long de la côte, parfois entre des montagnes et malgré le temps qui s'est couvert depuis notre passage à Chéticamp, les paysages restent à couper le souffle. Graham Bell a dit que Cape Breton possède la plus belle côte du monde, il n'avait peut-être pas complètement raison mais le fait est que la côte est magnifique et que la Nouvelle-Ecosse n'a pas volé son nom.

Arrivés à Pleasant Bay, nous trouvons un endroit calme pour passer la nuit face à la plage et pendant que le repas cuit, nous sortons trier des cailloux (certains vont dans la mer, d'autres vont dans nos poches tandis que les autres resteront à Pleasant Bay). Le vent s'est calmé dans la journée mais les nuages sont toujours là et il y a même le brouillard qui commence à s'installer.

Le lendemain, nous partons faire une excursion en mer dans le but d'apercevoir des baleines ou plutôt tout sortes de Whales car en anglais le terme est générique et désigne aussi bien des baleines que des bélugas, des orques, des cachalots ou autres animaux. Malheureusement, la mer est encore très agitée, les nuages ne se sont pas encore tous levés et nous n'apercevons que 2 baleines pilotes, de loin que les filles n'auront pas même réussi à voir. Nous sommes déçus quand le bateau rentre au port et même le capitaine dit qu'il est désolé, que ça n'était pas formidable (mais comme on en a vu, pas de remboursement on suppose). Tant pis, nous referons une sortie une prochaine fois.

Nous repartons direction South Harbour puis nous quittons le Cabot Trail pour quelques kilomètres afin de prendre une route qui longe la côte entre South Harbour et Neil's Harbour (tandis que le Cabot Trail à cet endroit coupe à travers la montagne). Nous ne sommes pas déçus de notre choix (on se dit même que cette partie devrait être un poil plus aménagée juste histoire de pouvoir s’arrêter plus facilement et qu'elle devrait faire partie de la route principale).

Nous rejoignons le Cabot Trail à Neil's Harbour et allons jusqu'à Ingonish Beach là ou le Parc se termine. Encore une fois nous nous arrêtons plusieurs fois afin de profiter de la vue et de faire des photos et bien nous en a pris lors de notre arrêt à Lakies Head car des baleines étaient de sortie. Maude a pu en apercevoir et Camille était trop occupée à lire le panneau explicatif sur les baleines pour regarder les vraies.

Nous continuons la route le long de Cape Smokey, gros sommet qui selon un de nos guides servirait de station de ski l'hiver... Station de ski face à la mer, il y a pire. Nous avons ensuite continué a rouler pour arriver jusqu'à Baddeck en quittant le Cabot Trail qui continue lui sur une autre partie de l'ile. A Baddeck, nous nous installons dans notre premier campground Canadien afin de pouvoir vider nos eaux usées, nos toilettes (tellement glamour), refaire le plein d'eau propre, faire les lessives, prendre des vraies douches et nous reposer, le tout avec en fond le Bras D'Or Lake qui avec le soleil couchant, donne une autre dimension au paysage.

Petite parenthèse qui a son importance car nous n'avions jamais lu ça sur les autres blogs :
Amis camping caristes français en Amérique du nord, vos camping-car ne sont pas adaptés pour la vidange des eaux grises et noires là bas. Les campground et autres stations de dumping sont équipées d'un petit trou (minuscule environ 10cm de diamètre) dans lequel vider les eaux grises et noires. Nous avons donc du acheter un tuyau de vidange qui a été adapté sur Phileas à l'aide d'un collier de serrage. C'est du bricolage mais ça marche. Quant aux eaux noires, je crois que le plus simple est définitivement de les vider dans les toilettes...
Comme nous l'a indiqué le gérant du campground, le dumping sauvage au Canada est passible de 5,000$ d'amende et la récidive de 15,000$, même pour des eaux grises écolos comme les nôtres, sans produit aucun, ils ne rigolent pas les canadiens...

Commentaires

Pour écrire un commentaire, vous devez vous connecter :

Pas encore de commentaire.

Où sommes nous ?

Nous sommes arrivés à Buenos Aires il y a 2 mois.

Carte complète

Un peu de tri

Vous aimez Autour de l'Orange Bleue et vous voudriez créer un site similaire, créez votre site de voyage gratuitement avec TrotBlogger ! , une plateforme de blog spécialement créée pour les voyageurs.

Nos dernières aventures

Suivez nous

Photos au hasard

Nous suivre en RSS

S'abonner

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en utilisant votre adresse e-mail ou votre compte sur TrotBlogger, Google ou Facebook. Choisissez votre façon de vous abonner et recevez des mails à chaque nouvelle publication !