"La Terre est bleue, comme une orange."
Paul Eluard

Pérégrinations d'une famille en camping car autour du monde.

Le nord du Pérou

Nous sommes arrivés au Pérou par Tumbes sur la côte et nous sommes dirigés vers un camping un peu au sud de Zorritos pour profiter de la plage. Nous y avons rencontrés Babette et Jean-Jacques, couple français terminant un tour d'Amérique du Sud, Juan et Maria-Camila, couple de colombiens commençant un tour d'Amérique du Sud, Laurent, Sandra et leur trois filles, ayant commencé leur voyage de 1 an aux USA et le terminant à Buenos Aires et retrouvant nos amis les Carrascos. Nous profitons de la plage, du soleil mais aussi de l'ombre, des palmiers et des copains.



Nous partons du camping de Zorritos après 4 jours de pause avec pour but de rejoindre la banlieue nord de Chiclayo et plus précisément les ruines et musées aux alentours, à Lambayeque entre autre. Nous nous arrêtons voir des tortues à Las Tortugas del Ñuro mais celles-ci sont attirées par des personnes lançant du poisson et nous sommes un peu déçus par l'endroit.



Nous faisons la route à travers le désert en 2 jours et en profitons pour visiter le musée des tombes royales de Sipan, un musée exposant des objets trouvés dans les ruines des pyramides de Sipan se trouvant un peu au Sud de Chiclayo. Nous décidons de ne pas aller visiter les ruines mais de nous concentrer sur le musée qui est magnifique et très bien expliqué, très didactique sur le travail des archéologues mais aussi sur la fabrication et l'utilisation des objets retrouvés. Malheureusement, seul point noir du musée : il nous est interdit de prendre des photos.

Nous visitons le lendemain les ruines de Tucume, nous observons quelques pyramides en briques d'adobe ainsi que des éléments de décorations. Les ruines sont d'origines Moche ou Mochica et cette civilisation se retrouve jusqu'à Trujillo (avec les pyramides Huaca del Sol y de la Luna) ainsi que plus au sud.



Nous partons vers Chachapoyas par la route du nord qui est réputée plus facile à rouler et étant donné l'ampleur du phénomène El Niño cette année nous préférons nous contenter de rouler entre Chachapoyas et Cajamarca qu'une seule fois, route réputée comme l'une des plus belles niveau paysages mais très dure.

Un peu avant Chachapoyas, nous nous arrêtons à Cocachimba où nous faisons une grande randonnée de 11km aller-retour pour aller voir une des cascades les plus hautes du monde (normalement la 3ème plus haute) avec 771m de hauteur. Les filles nous épatent en marchant tout du long sans problème et la cascade est magnifique.



Nous faisons une petite pause à Chachapoyas mais repartons assez vite pour aller visiter les ruines de Kuelap, citadelle de la civilisation Chachapoyas. Après être sortis de la route principale, nous roulons quelques kilomètres en côte pour rejoindre un petit village, de cet endroit nous prenons un téléphérique qui passe une vallée et nous emmène 4 kilomètres plus loin. Pour rejoindre les ruines, nous marchons ensuite 2,5 kilomètres aller pour découvrir la citadelle au sommet d'une montagne entourée par des vallées... La vue est superbe, les ruines très sympa, nous adorons découvrir cette civilisation qui était apparemment à l'époque très puissante, au moins autant que les Incas. Kuelap est appelé forteresse mais n'en est pas une, les murs qui entourent la cité sont impressionnants par leur hauteur, 20m environ, mais n'ont eu pour seul but que d'établir une plateforme (mise à niveau du terrain) pour la construction des maisons qui sont assez nombreuses. Nous rencontrons Johann, jeune français en sac à dos en voyage en Amérique du Sud que nous emmenons un peu plus loin sur la route à Leimebamba.



Après une nuit à Leimebamba, nous allons visiter le petit musée de la ville consacré aux Chachapoyas et plus particulièrement aux 219 momies retrouvées près d'une lagune, la lagune des condors, non loin de la ville. Les sépultures étaient, ici, des trous dans les parois rocheuses entourant la lagune. Nous sommes impressionnés par cette collection mais aussi par les objets retrouvés dans les sépultures, découvrons les Quipus, système inca de nœuds et fils permettant de compter et d'écrire et retrouvé suite à une colonisation des Chachapoyas par les Incas. Nous faisons aussi connaissances avec un jeune lama, Kamu (5 mois) qui à l'air de nous avoir adopté car il a eu envie de visiter le musée avec nous. Dans cette région la civilisation Chachapoyas a laissé de nombreuses traces et nous avons hésité à visiter d'autres endroits, ceux-ci n'étaient pas toujours très accessibles pour les jambes des filles mais nous pensons que si le gouvernement péruvien se décidait à entreprendre et à organiser, construire des infrastructures et améliorer les accès, le Pérou pourrait se doter d'une seconde vallée des rois.



Nous faisons la route de Leimebamba jusqu'à Celendin en 2 jours. Cette route, comme prévue, est difficile, elle est étroite (une seule voie), asphaltée mais pas toujours en bon état, avec le vide d'un côté et le brouillard est parfois de la partie. Quand nous avons de la chance, nous ne croisons personne mais il nous arrive de devoir trouver un endroit pour se croiser. Les paysages sont par contre comme promis à couper le souffle et même si la vue du précipice n'est pas évidente nous apprécions les points de vue sur les vallées (quand il n'y a pas de brouillard bien entendu).



Nous nous arrêtons ensuite à Baños del Inca, à côté de Cajamarca, où Atahualpa venait se baigner en famille. Ici, comme à Celendin, la population arbore un immense chapeau de paille en plus de leurs vêtements colorés. Nous nous baignons dans des piscines bien chaudes, c'est relaxant !



Nous arrivons enfin à Cajamarca que visitons. Nous sommes allés voir el cuarto del rescate, là où l'Inca Atahualpa (un des deux chefs) à été enlevé par les espagnols suite à une embuscade et là où il a négocié sa libération contre une rançon d'or et d'argent. Pour être libéré, les incas devaient amener aux espagnols suffisamment d'objets pour remplir la pièce une fois d'or et deux fois d'argent jusqu'à la limite établie par un des bras levé d'Atahualpa. Il s'agit en sommes d'une pièce tout simple où l'on voit la limite sur le mur, c'est aussi accessoirement le seul vestige restant de l'époque inca à Cajamarca. Nous avons vu aussi la plaza de armas où Atahualpa à fini par être éxécuté par les espagnols qui pour la seconde fois n'ont pas respecté leur parole et n'ont pas libéré l'Inca. Un mirador nous a permis d'avoir une jolie vue sur la ville, à l'endroit où Atahualpa avait un endroit taillé dans la pierre nommé le siège de l'Inca où il s'asseyait. Malheureusement, nous pensons que le « siège » présent n'est plus qu'un attrape-touriste.



Avant de repartir de Cajamarca, nous sommes allés voir les Ventanillas de Otuzco, des trous dans la roches qui étaient des sépultures où ont été retrouvées entre autres des momies, une sorte de cimetierre de la civilisation Cajamarca en somme.



Nous avons ensuite pris la route Huamachuco pour visiter les ruines de Marcahuamachuco. Ce site est peu connu et peu visité mais gratuit et très agréable à visiter car très peu fréquenté. En effet, l'accès n'est vraiment pas facile, la fin de la route est une piste étroite qui grimpe beaucoup avec du vide la majorité du temps. Les ruines sont très impressionnantes et mériteraient plus d'attention de la part des touristes.



Nous arrivons ensuite à Trujillo où nous allons tout d'abord visiter le célèbre site Chanchan, site chimu qui est encore sous des projets de fouilles tant le site est immense. La cité est la plus grande cité d'Amérique et serait aussi la plus grande cité en adobe au monde. Elle aurait accueilli environ 250 000 habitants, 9 palais ont été à ce jour répertoriés et seulement un peut être visité, mais pas en totalité car les fouilles continuent un peu partout sur le site. Avec le prix du billet, nous pouvons visiter aussi le musée du site et deux Huacas (terme quechua signifiant temple sacré), la huaca Esmeralda et la huaca Arco Iris (ou anciennement Huaca El Dragon).



Nous nous dirigeons ensuite vers la cité Moche (prononcer motché) au sud de Trujillo avec ses deux pyramides très connues, la Huaca del Sol et la Huaca de la Luna. Sur se site, seule la Huaca de la Luna peut se visiter car à ce jour la Huaca del Sol n'a pas été fouillée. Les fouilles archéologiques continuent dans la Huaca de la Luna et dans la cité anciennement située entre les deux pyramides selon les financements octroyés. Malheureusement, une guide nous explique que les financements pour les fouilles ne viennent pas du gouvernement mais seulement de donateurs entreprises ou particuliers mais aussi des visites. La Huaca de la Luna est impressionnante et servait de centre spirituel. Les fresques sont bien conservées et les explications fournies par la guide très intéressantes. Nous en apprenons plus sur les sacrifices qui ont eu lieu dans ce temple et apprenons qu'ils n'étaient réalisés que pour calmer la colère des éléments lors de phénomènes tel que El Niño. Les sacrifiés étaient drogués avant d'être éxécutés afin qu'ils ne ressentent pas la douleur, le sacrifice n'était pas public et peu de personnes pouvaient y assister et le sang récupéré était offert à la terre pour sa clémence.

Sur ce site, nous rencontrons un jeune français qui voyage en vélo mais aussi en bus en Amérique du Sud. Nous échangeons un peu avant de nous séparer.



Nous avons ensuite pris la route de la côte pour nous rapprocher de Sechin. La route traverse un désert de sable, on se croit dans le sahara (où ce qu'on en voit dans les films) et parfois on se dit que bien des pyramides ou des cités pré-incas doivent être cachées sous ces dunes de sables (pour information, La Huaca del Sol y de la Luna est un site qui a été découvert récemment sous une dune de sable et d'autres sites encore plus au Nord sur la côte n'ont été découverts qu'il y a une trentaine d'années par hasard). On arrive à Tortugas, une ville balnéaire désertée hors saison pour la nuit.



Nous arrivons ensuite à Sechin, site archéologique parmi les plus vieux du continent, estimé à environ 2000 ans avant JC. Le site et le musée sont assez petit et là encore les fouilles sont encore en cours. Quelques points intéressants à Sechin, sur les murs extérieurs en pierre des dessins sont gravés. Ces dessins reprsentent des personnes mais parfois celles-ci sont démembrées, on peut observer aussi les bras, jambes ou têtes tout autour des personnes entières. Autre point, alors que plusieurs parties du site ont l'air d'être en pierre, on a l'impression de voir des murs en abode à l'intérieur du monument et un chemin grimpe dans le pierrier d'ou l'on voit mieux le monument. Dans le musée, quelques informations didactiques comme des frises positionnant différents sites archéologiques péruviens par rapport aux autres sites ou évènements dans le monde.

Alors, à votre avis, la Huaca del Sol y de la Luna ont elles été construites avant ou après l'éruption du Vésuve ? Où se positionne la construction de Sechin par rapport à la mort de Buddha ? Et Chan Chan par rapport à la construction de Notre-Dame ?



Commentaires

Pour écrire un commentaire, vous devez vous connecter :

Pas encore de commentaire.

Où sommes nous ?

Nous sommes arrivés à Glacier Perito Moreno il y a 1 jour.

Carte complète

Un peu de tri

Vous aimez Autour de l'Orange Bleue et vous voudriez créer un site similaire, créez votre site de voyage gratuitement avec TrotBlogger ! , une plateforme de blog spécialement créée pour les voyageurs.

Nos dernières aventures

Suivez nous

Photos au hasard

Nous suivre en RSS

S'abonner

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en utilisant votre adresse e-mail ou votre compte sur TrotBlogger, Google ou Facebook. Choisissez votre façon de vous abonner et recevez des mails à chaque nouvelle publication !