"La Terre est bleue, comme une orange."
Paul Eluard

Pérégrinations d'une famille en camping car autour du monde.

De l'altiplano à Cordoba

Nous entrons en Argentine à la Quiaca. Nous faisons une pause pour manger, récupérer des pesos argentins et recharger le téléphone. Puis nous roulons un peu pour passer la nuit un peu plus loin de la frontière. Nous nous arrêtons dans un village qui semble déserté, Pumahuasi, sauf par des gens attendant le bus mais les filles peuvent jouer dehors malgré un fort vent qui se lève et qui soulève beaucoup de poussière.

Le lendemain, nous roulons jusqu'à Inca Cave pour aller voir ces grottes avec leurs pétroglyphes. La balade se fait le long d'un rio à sec. La grotte à la fin de la balade est fermée et malgré l'attente d'une personne qui devait venir l'ouvrir, celle-ci ne vient pas.


En repartant, nous allons jusqu'à Humahuaca pour la nuit. Le lendemain matin, nous cherchons le moyen d'aller voir la montagne des 14 couleurs sans prendre Phileas car nous avons lu que la piste pour monter n'est pas très jolie. Nous montons jusqu'au mirador de Hornocal qui se trouve à 4300m, le vent froid fait que nous ne restons finalement pas très longtemps car ce n'est pas très agréable.


Après une petite balade dans les rues de Humahuaca et un passage au marché, nous repartons vers Tilcara. Nous faisons une petite pause rapide à Uquia car les guides parlent de sa place et son église mais nous trouvons que ceux-ci exagèrent, nous ne sommes pas spécialement séduit par l'endroit. En arrivant à Tilcara, nous allons faire un petit tour.

Le soir, nous nous retrouvons à plusieurs véhicules de voyageurs sur le parking où nous sommes stationnés, plusieurs couples d'argentins (Proyecto Caminando, Girando A La Par, Kombi continental) et un couple de français (Los exploradores) ainsi qu'un groupe de trois copains (Los Profes por America).

Le lendemain, nous allons visiter la pukara de Tilcara, un ancien village en ruines que les archéologues ont choisi de reconstruire en partie afin de montrer aux visiteurs le mode de vie des gens qui habitaient là.


Après une nuit entourée de nos copains voyageurs, nous partons vers le sud. Nous nous arrêtons à Maimara pour observer la palette du peintre puis nous roulons jusqu'à Purmamarca. Nous retrouvons Marianne et Renzo en coup de vent puis nous allons nous balader du côté du chemin des sept couleurs (el camino de los siete colores). Nous nous promenons ensuite dans le village et allons jusqu'au mirador du Cerro de los siete colores. Nous apprécions l'endroit et nous prenons le temps de profiter des jeux de la place centrale et de l'ambiance.


Nous continuons notre chemin vers Salta que nous rejoignons dans la journée. Nous allons directement au monumento a Guemes où nous rencontrons une famille de français Philippe et Martine avec leur grand fils Alex venu les rejoindre avant de reprendre ses cours en prépa. Nous sommes rejoins temporairement par une famille argentine en tour du monde depuis 4 ans ayant commencé en Italie et ayant sillonné l'europe, l'asie et finissant par le continent américain (Zircaos).

Le jour suivant, nous allons visiter Salta, sa place centrale, ses rues, nous passons devant des églises et des couvents et nous visitons son musée d'archéologie de haute montagne que nous trouvons sympa. Nous trouvons qu'après les différents musées du Pérou que nous avons vu, celui-ci ne nous apporte pas autant qu'on l'espérait.


Nous partons ensuite pour Cachi et la quebrada de las flechas. Nous montons au départ doucement puis plus rapidement jusqu'à 3400m pour nous retrouver sur un altiplano. Après une nuit assez fraîche, notre démarreur fait des siennes et se casse. Nous nous faisons tirer sur une centaine de mètres et Phileas démarre, on nous assure qu'il y a des mécaniciens à Cachi donc nous y allons. Après deux garages trop occupés pour nous aider, nous trouvons un mécanicien qui sort le démarreur mais qui n'arrive pas à l'ouvrir. Nous cherchons quelqu'un qui pourrait nous aider mais il faut finalement envoyer la pièce à Salta et les mécaniciens d'ici n'ont pas les contacts à Salta pour la faire réparer. Nous décidons donc de repartir le jour d'après à Salta. Comme ce jour est un samedi nous devrons attendre, nous choisissons donc d'aller au camping. A peine arrivé, le gérant nous dit que le lundi est un jour férié donc il nous faut rester jusqu'à mardi. Nous en profitons pour nous reposer, pour utiliser internet et pour prendre des douches chaudes.

Le mardi, nous avons du mal à démarrer et le garagiste vient nous aider, nous le suivons jusqu'à son atelier où il nous répare le démarreur en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Nous retournons au camping pour quelques jours avant de repartir.


Après une semaine passée à prendre le temps, nous partons direction Cafayate. Nous nous arrêtons tout d'abord à la Garganta del Diablo puis à l'Anfiteatro dans la quebrada de las conchas. Nous adorons l'endroit qui nous rappelle certains endroits des USA.

Nous passons ensuite une après-midi à nous balader dans Cafayate et à laisser jouer les filles sur la place centrale puis nous continuons la route pour trouver une place de village plus calme pour passer la nuit.


Le lendemain, nous nous rendons compte que Maude a perdu sa casquette mais on ne sait pas où. Après un passage à Cafayate pour vérifier qu'elle n'est pas sur la place, nous partons direction les ruines de Quilmes. Il s'agit d'un ancien village en ruines d'une tribu indigène du coin. Après la balade dans les ruines, nous sympathisons avec des touristes et nous emmenons un argentin (que nous avions amené aux ruines) dans le camping d'un village un peu plus loin dans lequel nous restons pour la nuit.


Le lendemain, nous entamons la route qui va nous emmener à Cordoba et ses environs. Nous nous arrêtons le midi à Amaicha, sur la place du village qui est agréable. Ensuite nous grimpons dans les montagnes aux alentours pour changer de vallée et nous retrouvons dans une vallée ennuagée et pluvieuse. Nous faisons un arrêt à Tafi del Valle afin de voir le jardin des menhirs qui regroupe tout les menhirs de la région. Malheureusement, ceux ci ont été déplacés sans trop de précaution et on a perdu des informations qui auraient permis aux archéologues de leur donner un sens.


Puis nous reprenons la route en nous arrêtant à Santiago del Estero, Villa Ojo de Agua et Cruz del Eje. Nous faisons une pause de deux jours à Valle Hermoso pour voir deux amis rencontrés à Cuenca, Lukas et Leidi, et qui ont eu entre temps un petit garçon prénommé Valentin. Nous rencontrons des amis à eux et nous sommes même invités à une petite cérémonie où ils enterrent le placenta de Valentin dans leur futur jardin.

Nous nous arrêtons ensuite au camping de Cordoba que finalement nous jugeons trop éloigné de la ville pour pouvoir la visiter facilement et nous trouvons une place près de l'université de Cordoba, première université d'Amérique du Sud. Le 07 septembre, nous fêtons l'anniversaire de Pierre-Louis en visitant la ville, en allant dans un restaurant délicieux et en mangeant un gâteau fait maison.


Le lendemain, nous quittons Cordoba pour aller visiter le musée maison du Che situé à quelques kilomètres à Alta Gracia. Nous découvrons le Che enfant, le Che voyageur avant qu'il ne soit connu sous le surnom de Che puis le Che de la guérilla.


Depuis que nous sommes en Argentine, nous avons l'impression d'être revenus en Europe, le pays contraste vraiment avec ses voisins du nord, mais cela nous permet de trouver certaines choses comme l'eau ou des endroits pour dormir beaucoup plus facilement ce qui nous repose. Il y a des campings municipaux partout, ce qu'on avait pas vu depuis le Mexique.

Les argentins boivent du maté, une infusion de yerba mate, une plante locale, ils en boivent en toute occasion, à longueur de journée, dans les parcs, tous sont armés de leur tasse à mate, de leur thermos et de la bombilla typique et effectuent ce rituel en famille ou entre amis. Dans les stations service et dans la plupart des petits magasins, on peut acheter de l'eau chaude pour recharger son thermos, c'est vraiment une institution. Autre institution argentine, la sieste ! Durant nos premiers jours en argentine, on avait du mal à comprendre pourquoi tous les magasins étaient fermés mais c'est tout simplement l'heure de la sieste... Mis à part dans de grandes villes comme Cordoba, partout, les magasins ferment à 13 heures et ne rouvrent... pas avant 17 heures ! Parfois 18. C'est au début déstabilisant pour faire ses courses ou bien visiter une ville mais on prends vite l'habitude...

Article précédent : Altiplano bolivien

Article suivant : De Mendoza vers l'Atacama

Commentaires

Pour écrire un commentaire, vous devez vous connecter :

Pas encore de commentaire.

Où sommes nous ?

Nous sommes arrivés à Glacier Perito Moreno il y a 1 jour.

Carte complète

Un peu de tri

Vous aimez Autour de l'Orange Bleue et vous voudriez créer un site similaire, créez votre site de voyage gratuitement avec TrotBlogger ! , une plateforme de blog spécialement créée pour les voyageurs.

Nos dernières aventures

Suivez nous

Photos au hasard

Nous suivre en RSS

S'abonner

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter en utilisant votre adresse e-mail ou votre compte sur TrotBlogger, Google ou Facebook. Choisissez votre façon de vous abonner et recevez des mails à chaque nouvelle publication !